Les Belgian Lions s’inclinent au bout du suspense

Les Belgian Lions n’auront finalement pas pu réaliser la passe de six en s’inclinant face une sélection Islandaise totalement déchainée à l’idée de pouvoir elle-aussi se qualifier pour l’Euro 2017.

D’entrée de jeu, Vincent Kesteloot donnait l’avantage aux Lions. Une avance que Jean Salumu et Jonathan Tabu se chargeaient de concrétiser avec beaucoup d’à propos et de métier (7e : 10-15). C’est encore la paire d’arrières des Lions qui leur permettait de passer en tête à la fin du premier acte (10e :14-20). Après que Tabu eut porté cette avance à 9 longueurs dès l’entame du deuxième quart, Eddy Casteels lançait Bosco et Vanwijn. Avec bonheur puisque l’écart grimpait bientôt à 15-29 (14è).

Mais les Vikings n’entendaient pas lâcher le morceau. Resserrant leur défense ils provoquaient de nombreuses pertes de balles chez nos compatriotes et, au gré d’un 8-0, ils se rapprochaient à 23-29 dans cette partie jouée devant le président de la République Islandaise et son premier ministre. C’est dire si la foule s’enflammait et portait les Islandais vers une égalisation (34-34) avant que Salumu, d’un triple, ne rende l’avance aux Lions juste avant le repos (34-37).

Dès la reprise, les Vikings repartaient le couteau entre dent et leur défense continuait à forcer de nombreuses pertes de balle. Bousculés, pris en contre à la moindre erreur, les Lions s’accrochaient bec et ongles malgré de nombreux loupés (44-44). Mais avec Tumba à quatre fautes depuis la 25è, ils ne parvenaient plus à fermer la raquette aux nombreux raids des nordiques. C’est ainsi que le marquoir renseignait 53-49 et surtout 18 pertes de balle à l’issue du 3ème quart. Pourtant, à l’instigation de Jean Salumu et de Loic Schwartz, les Lions se rapprochaient à 58-57 en dépit d’un arbitrage particulièrement permissif par rapport à la défense particulièrement agressive des Nordiques. Et comme ceux-ci étaient en plus très adroits, un nouveau 8-0 repoussait les Belges à 66-57 (36è) et 70-61. Salumu (d’un triple) puis Tabu et Kesteloot (sur l.f.) ramenaient alors les Lions à 70-68 et 45 secondes à jouer mais Stefansson scellait le sort des Lions dans les dernières secondes.

Islande-Belgique : 74-68

Belgique : (19/53 dont 8/21 à 3pts, 22/24 lf, 39 Rbds, 23 fp)
Bosco 2, Obasohan 0, Mwema 0, TABU 21, Schwartz 2, SALUMU 24, DE ZEEUW 4, Boukichou 0, TUMBA 2, Vanwijn 2, Iarochevitch 3, KESTELOOT 8.
QT : 14-21, 20-16,

Iclande: (26/64 dont 6/25 à 3pts, 16/22 lf,  23 fautes)
STEFANNSSON 2-8, VILHJALMSSON 5-3, BAERINGSSON 7-3, HERMANNSSON 7-11, PALSSON 7-4, Acox 4-5, Thorsteinsson 0-0, Fridriksson 0-0, Gunnarsson 0-8, Bjornsson 0-0

Résulats poule A: Cyprus-Zwitserland 92-78

Situation finale poule A: 1. Belgium 6-11; 2. IJsland 6-10; 3. Cyprus 6-8; 4. Zwitserland 5-7