Les Belgian Lions émergent au bout du suspense à Erfurt

Les Belgian Lions ont fait la preuve de toutes leurs qualités morales en allant s’imposer au bout du suspense à Erfurt dans un match de préparation qui n’aura jamais si bien porté son nom. D’entrée de jeu, les Lions déployaient une grosse intensité défensive à l’image d’un Mwema au four et au moulin.  Avec un triple signé Hervelle et deux paniers de Jonathan Tabu, les Belges qui s’alignaient sans Serron ni Bako, prenaient rapidement l’avantage à  3-7 et  4-10. Si les Allemands qui s’alignaient eux sans Schröder ni Theis, leur deux NBAers pourtant annoncés,  avaient été lents à démarrer, ils réagissaient bientôt par Benzing pour reprendre l’avance à 11-10. A partir de ce moment, cette partie de préparation allait rester très serrée jusqu’au repos sifflé sur le score de 30-32. Après 17-10 (10è),  la Mannschaft tentait d’accélérer les échanges et prenait une légère avance à 24-20 mais s’ils fléchissaient un moment face à la taille et à la puissance des Germains, les Lions restaient tout à fait dans la partie en dépit des nombreuses rotations organisées par le coach fédéral Eddy Casteels.  Après le repos, les Belges repartaient de plus belle pour reprendre à nouveau 6 longueurs d’avance (34-40) en dépit de la sortie de Retin Obasohan, excellent jusque là mais touché au genou.  Même si les Allemands durcissaient le jeu, l’avance des Lions continuait à croître pour atteindre 9 longueurs sur un triple signé Salumu (36-45).  la tension devenait palpable et le soutien des 4000 spectateurs encore plus bruyant mais les Belges résistaient bien et un triple au buzzer d’un très bon Lecomte leur permettaient de garder un léger avantage àl’issue du 3ème acte (47-53).  Le dernier quart allait être particulièrement tendu, préfigurant par là les dures batailles qui attendent les Lions à Istambul. Si Salumu et Tabu de quelques coups de patte à distance redonnaient de l’air à nos compatriotes, la pression défensive locale se faisait terrible sous l’œil bienveillant des hommes en gris même si ceux-ci refusaient finalement à leurs compatriotes le panier de l’égalisation et de  la prol ongation, intervenu il est vrai nettement après le Buzzer. #GoLions

Allemagne 69 – Belgique 71
Allemagne
 : LO 0-5, VOIGTMANN 1-0, Staiger 3-3, Tadda 2-0, VARGAS 0-0, BENZING 9-4, Doreth 0-4, Radosavljevic -, Akpinar -, BARTHEL 6-9, Thiemann 7-2, Heckmann 0-5, Hartenstein 2-6
Belgique : Lecomte 3-7, OBASOHAN 4-0, HERVELLE 3-3, MWEMA 0-0, TABU 7-11, Salumu 2-9, Gillet 5-5, TUMBA 2-0, Vanwijn 4-0, Gorgemans 2-4, Troisfontaines 0-0, Kesteloot 0-0.

QT : 17-10, 13-16, 17-21, 22-18